Charlotte Darbyshire, britannique, est danseuse et professeur de danse, et dans le cadre de la communauté artistique du Relais, elle danse, propose des ateliers de gestuelle et accueille des spectacles.
Elle a été membre fondateur de CandoCo Dance Company, interprétant et enseignant à l’échelle internationale depuis 10 ans. Depuis, elle s’est engagée à trouver des moyens plus performants pour permettre à des personnes handicapées ou non, de s’investir dans la danse. Elle a dirigé des projets intégrés au Royaume-Uni, en Colombie, en Croatie, au Bangladesh et en Suède.


 

En tant qu’artiste, Charlotte a également travaillé pour Ricochet Dance Productions, Carol Brown, Aletta Collins, la Société Q, la Société Pyke, et le projet Dog Kennel Hill. Elle a récemment étudié avec Deborah Hay et s’est maintenant investie dans une pratique quotidienne de la danse.

Charlotte réalise ses propres œuvres, y compris la danse pour la camera. Elle fut assistante chorégraphe sur le long métrage de Alison Murray "Mouth to Mouth" (2011) et a remporté un prix a The Place (Royaume-Uni) pour son premier court métrage Taut (2001), commandité par la chaine 4. En France, elle développe son expertise cinématographique en assistant Tony Wadham dans la réalisation de ses courts métrages et documentaires et ensemble ils ont récemment tourné un film "The lily the rose" avec les danseurs Welly O'Brien et Kate Marsh.
 
Charlotte fut enseignante conférencière de danse pour le BA (Hons) « Dance Theatre program» à TrinityLaban au Royaume-Uni pendant 10 ans (2000 - 2011). Son enseignement incluait l’anatomie expérientiel dans la technique, la chorégraphie et l’interprétation contemporaine. Elle a également enseigné à la London School of Contemporary Dance, responsable d’enseignements divers comme la recherche sur la pratique inclusive et la pratique fondamentale de l’enseignement.
Depuis, Charlotte a soutenu le processus créatif de nombreux artistes, dont : le projet Dog Kennel Hill, Jane Mason, Laila Diallo, Anna Williams, David Waring et Fiona Millward. Elle a également été le mentor représentant le Royaume-Uni pour l’IDOCDE (International Documentation of Contemporary Dance Education), dont le but est de documenter les bonnes pratiques de l'enseignement de la danse contemporaine.

Actuellement Charlotte termine sa formation avec Linda Hartley sur la gestuelle corporelle intégrée et la thérapie par le mouvement